Rencontre de directeurs d’Etablissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes 16 février 2018

ehpad
Je remercie les directeurs des EHPAD pour ces riches échanges sur l'accompagnement du vieillissement de la population et de la dépendance : un défi pour notre société, un devoir de solidarité que les personnels assument chaque jour avec dévouement.

Suite au mouvement de grève nationale des personnels des d’Etablissements d’Hébergement de Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) le 30 janvier dernier, j'ai rencontré des directeurs d’établissements pour évoquer la situation dans leurs établissements.

Le vieillissement de la population, sa prise en charge, son accompagnement, constituent un enjeu de société qui n’a pas été anticipé par le précédent gouvernement.

Le nombre de personnes âgées de plus de 85 ans augmentera fortement dans les années à venir. Il passera de 1,5 millions aujourd’hui à 4,8 millions en 2050. Le vieillissement s’accompagne aussi d’une aggravation de la perte d’autonomie avec l’augmentation très significative des maladies neurodégénératives.
Je remercie les directeurs des EHPAD pour ces riches échanges sur l'accompagnement du vieillissement de la population et de la dépendance : un défi pour notre société, un devoir de solidarité que les personnels assument chaque jour avec dévouement.

Suite au mouvement de grève nationale des personnels des d’Etablissements d’Hébergement de Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) le 30 janvier dernier, j'ai rencontré des directeurs d’établissements pour évoquer la situation dans leurs établissements.

Le vieillissement de la population, sa prise en charge, son accompagnement, constituent un enjeu de société qui n’a pas été anticipé par le précédent gouvernement.

Le nombre de personnes âgées de plus de 85 ans augmentera fortement dans les années à venir. Il passera de 1,5 millions aujourd’hui à 4,8 millions en 2050. Le vieillissement s’accompagne aussi d’une aggravation de la perte d’autonomie avec l’augmentation très significative des maladies neurodégénératives.

La rencontre organisée à l’EHPAD de Châteaugiron a réuni des directeurs d’établissements du secteur sud et sud-est de Rennes. Elle a permis d’évoquer l’avenir et l’urgence des problématiques : augmentation du niveau de dépendance des personnes âgées exigeant une grande disponibilité de la part du personnel et se traduisant par une cadence de travail très soutenue et une forte pénibilité physique et psychologique génératrice d’absentéisme, difficultés de recrutement d’aides-soignants, inquiétudes sur le financement fluctuant d’un département à l’autre et un reste à charge très élevé pour les familles.

Des pistes de réflexion ont aussi été évoquées : une meilleure articulation entre les dispositifs de maintien à domicile, EHPAD et hôpitaux, par la création de réseaux de santé, le développement de nouvelles formes d’hébergements (habitats groupés, maisons familiales, résidences autonomies, ...), la valorisation des métiers d’accompagnement des personnes âgées.

Cette rencontre a surtout mis en évidence l’engagement important des personnels des EHPAD qui exercent un métier exigeant au service des plus faibles et des plus fragiles.

Le vieillissement est une cause nationale urgente. Il faut aujourd’hui traiter la question, jusqu’ici délaissée, du 5ème risque social : la dépendance.

Aucune société ne peut abandonner ses ainés. Notre pays a su définir la place de l’enfant dans notre société et y allouer les moyens nécessaires. Il est temps aujourd’hui de conduire la même réflexion et de s’engager pour accompagner dignement le vieillissement de la population.



Toutes mes actus