« En finir avec le tirage au sort à l’Université.» 21 juillet 2017

Françoise Gatel, sénatrice d’Ille-et- Vilaine, se prononce pour la fin du tirage au sort à l’université. Avec plus de 67 000 bacheliers laissés sans cursus universitaire cette année, la réforme de la sélection à l’université devient urgente.

La Ministre de l’Enseignement Supérieur a annoncé récemment la fin prochaine du tirage au sort en tant que procédure d’entrée à l’université. Avec les errements rencontrés cette année par le système APB, cette réforme est une nécessité.
Françoise Gatel, sénatrice d’Ille-et- Vilaine, se prononce pour la fin du tirage au sort à l’université. Avec plus de 67 000 bacheliers laissés sans cursus universitaire cette année, la réforme de la sélection à l’université devient urgente.

La Ministre de l’Enseignement Supérieur a annoncé récemment la fin prochaine du tirage au sort en tant que procédure d’entrée à l’université. Avec les errements rencontrés cette année par le système APB, cette réforme est une nécessité.

Cette volonté doit donc devenir une réalité. Notre pays ne peut plus accepter de lier l’avenir de nombreux jeunes motivés et bons élèves à un tirage au sort scandaleux et hypocrite. L’université doit redevenir le temple de la méritocratie. Si nos universités sont surchargées, nous devons trouver des solutions innovantes et efficaces. Quand osera-t- on affirmer qu’un dispositif d’orientation et de sélection efficient est le seul moyen de lutter contre l’échec et l’abandon ressentis par un grand nombre de jeunes ? Les cursus professionnels doivent être valorisés et les filières sans débouchés professionnels désengorgées.



Toutes mes actus