Plan d’aide aux agriculteurs les vraies réponses doivent d’être structurelles et durables 3 septembre 2015

Les annonces du Premier Ministre sur le renforcement du plan d’aide aux agriculteurs vont dans le bon sens ; les avancées financières promises telles que la réduction des charges pour répondre à certaines situations d’urgence permettront aux agriculteurs asphyxiés, d’à nouveau respirer.
Les annonces du Premier Ministre sur le renforcement du plan d’aide aux agriculteurs vont dans le bon sens ; les avancées financières promises telles que la réduction des charges pour répondre à certaines situations d’urgence permettront aux agriculteurs asphyxiés, d’à nouveau respirer.

Mais pour un temps seulement.

Les vraies réponses doivent d’être structurelles et durables : la viabilité du secteur agricole nécessite une action significative sur la compétitivité, l’organisation des filières, la sécurisation des revenus, etc.

Les agriculteurs n’attendent pas une calinothérapie, ils attendent avant tout des régulations pour ne pas avoir à vendre leurs produits en dessous du prix de revient !

N’oublions pas que l’agriculture participe à l’aménagement du territoire, dynamise les territoires ruraux et garantit des emplois peu délocalisables. Nous devons sauver ce secteur stratégique de l’économie française.



Toutes mes actus