Crise agricole Ma question d’actualité au Gouvernement 16 juillet 2015

J’ai interpellé le Ministre de l’Agriculture cet après-midi lors des Questions d’actualité au Gouvernement concernant la crise agricole qui touche de plein fouet notre pays.

Les professionnels de l’agriculture sont dans une situation insoutenable, ne pouvant plus faire face à une commercialisation de leurs productions à des prix inférieurs au prix de revient. Ce sentiment de désespérance se traduit par des mouvements de revendication qui se multiplient, appelant des réponses significatives.
J’ai interpellé le Ministre de l’Agriculture cet après-midi lors des Questions d’actualité au Gouvernement concernant la crise agricole qui touche de plein fouet notre pays.

Les professionnels de l’agriculture sont dans une situation insoutenable, ne pouvant plus faire face à une commercialisation de leurs productions à des prix inférieurs au prix de revient. Ce sentiment de désespérance se traduit par des mouvements de revendication qui se multiplient, appelant des réponses significatives.

En Bretagne, 400 élevages sont au bord du dépôt de bilan ; une grande banque a même dû augmenter ses encours aux producteurs de 10 millions d’euros en Ille et Vilaine au dernier trimestre ; les fournisseurs d’aliments, quant à eux, qui pratiquent aussi des encours aux éleveurs, sont également en danger. Ce n’est plus tolérable !

Il faut apporter des réponses urgentes sur les prix, soulager la trésorerie, valoriser la viande française. Mais il faut aussi, c’est indispensable, apporter des réponses plus structurelles sur la compétitivité, l’organisation des filières, la sécurisation des revenus, l’aide à l’investissement, la restauration hors foyer et sur l’incontinence normative qui accable le secteur. J’ai ainsi interrogé le Ministre de l’agriculture quant à sa politique pour permettre à l’agriculture de rester une filière d’avenir.



Toutes mes actus